LE PAQUEBOT ASTOR SYMBOLE DU SEISME DE LA CRISE SANITAIRE DANS LE MONDE DE LA CROISIÈRE.

LE PAQUEBOT ASTOR SYMBOLE DU SEISME DE LA CRISE SANITAIRE DANS LE MONDE DE LA CROISIÈRE.

La crise sanitaire actuelle ne cesse d’entraîner dans sa chute les Compagnies de Croisières et la perte de nouveaux navires. Le CDC américain a décidé une phase de tests pour une éventuelle reprise des croisières sur les côtes Américaines. L’échec de SeaDream il y a quelques jours montre combien il sera difficile de mettre en place des procédures sanitaires à 100% efficaces et des voix s’élèvent à nouveau pour qu’une interdiction totale de naviguer soit ordonnée par le Disease Control and Prévention.

La Compagnie SeaDream Yacht Club vient d’accuser un échec dans une première croisière aux Caraibes. Sept cas furent détectés à bord sur les 53 passagers et 66 membres d’équipage.

Seule la Compagnie PONANT a pu transporter cet été 3500 passagers, dans les meilleures conditions sanitaires possibles. Ayant été à bord, j’ai pu constater la surveillance, les contrôles continuels, les précautions quotidiennes de passagers responsables qui ont permis que ces croisières se déroulent avec succés. Malheureusement fin Octobre, malgré toutes ces précautions une des dernières croisières s’est terminée brutalement avec 13 cas positifs à bord.

Le drame dans cette situation est la fin prématurée de navires magnifiques qui avaient un avenir prometteur. C’est le cas de l « ASTOR » .

LE PAQUEBOT « ASTOR » .

Construit en 1987 par les chantiers de Kiel en Allemagne, c’est un petit paquebot destiné à la ligne Southampton-Afrique du Sud et des croisières. D’une capacité de 650 passagers et 300 membres d’équipage, il connait un beau début de carrière. Il est cédé en 1988 à la Black Sea Shipping Company et devient le « FEDOR DOSTOEVSKIY » jusqu’en 1991. Il est vendu en 1991 à la Fedor Dostoevskiy Shipping Company puis à l’Astor Shipping Company en 1996 et redevient « ASTOR« .

PREMIÈRE VERSION DE L « ASTOR » .

Après une brève acquisition par Premicon en 2010, il devient la propriété de Global Maritime Group en 2014 qui fait faillite en 2020 suite à la crise sanitaire mondiale. En 2019 Cruise&Maritimes Voyages annonce que le navire sera rebaptisé « JULES VERNE » avec la création d’une filiale Française dirigée par nos amis Clément MOUSSET et Cédric RIVOIRE-PERROCHAT. Le succés allait être au rendez-vous et malheureusement c’est terminé par la faillite de la maison mère.

LE FUTUR « JULES VERNE » QUI NE VERRA PAS LE JOUR…

l « ASTOR » a été vendu aux enchères le 15 Octobre 2020 pour la somme de $1,710,000 . Il est actuellement en route pour Aliaga…

Quelle tristesse.

PROJET DU FUTUR « JULE VERNE » .

Cet article vous a plu ? Partagez-le ! 

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

À découvrir aussi :

Des objets des collections à découvrir au plus vite.

Caméras d'étrave :

Suivez en direct les webcams des plus beaux paquebots et profitez d’images exceptionnelles.

Ces articles pourraient aussi vous plaire

Nous utilisons les cookies afin de fournir les services et fonctionnalités proposés sur notre site et afin d’améliorer l’expérience de nos utilisateurs. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus