PAQUEBOTS ANTILLES ET ÎLE DE FRANCE

PAQUEBOTS ANTILLES ET ÎLE DE FRANCE

PAQUEBOT ANTILLES

Les chantiers de l’Arsenal de Brest construisent en 1952 ce magnifique patit paquebot à la belle livrée blanche. Son armateur est la Compagnie Générale Transatlantique.

Long de 173 mètres, « ANTILLES » accueille plus de 1000 passagers dans ses 777 cabines réparties en 5 classes.

LE PAQUEBOT « ANTILLES » en 1953.

Son moteur de 42 000 chevaux lui permet de relier la métrople aux Antilles en 8 jours à une vitesse de 23 noeuds. Une vitesse qui dépasse le vieux paquebot « COLOMBIE » construit en 1931 et qui atteint un âge respectable.

« ANTILLES » en cale sèche.

Les chantiers de Dunkerque construisent le « FLANDRE » son sister-ship. Il commencera sa carrière avant son petit frère qui connait de multiples problèmes lors de son achèvement.

DEUX PAQUEBOTS IDENTIQUES…« FLANDRE » et « ANTILLES » .

Des problèmes electriques liès au tableau principal retardent la livraison de l’ « ANTILLES » . Un éventuel sabotage sur le système de pompe à eau retardent encore la livraison du navire.

Le 10 Avril 1953, avec plus de dix mois de retard, « ANTILLES » commence sa carrière.

UNE ÉTRAVE ORIGINALE…

« ANTILLES » navigue ses premières années entre la France et les Caraïbes. Après 1960, le navire commence à effectuer des croisières dans les eaux Américaines.

BIENVENUE AUX ANTILLES !

Le 8 Janvier 1971 en descendant vers le Vénézuela, le paquebot heurte un récif au large des Îles Moustiques. Une soute à mazout s’ouvre et un incendie se déclare à bord. L’évacuation des 665 passagers à bord est immédiate.

NAUFRAGE DU PAQUEBOT « ANTILLES » AUX ÎLES MOUSTIQUES.

Ils sont transférés à bord de navires venus au secours du navire en perdition dont le célèbre « QUEEN ELIZABETH 2 » de la Compagnie Cunard.

Le navire se disloque progressivement et sa perte est totale…

PAQUEBOT ÎLE DE FRANCE

Plus ancien le paquebot « ÎLE DE FRANCE » est construit en 1927 par les chantiers de Penhoët à Saint Nazaire.

Surnommé le Saint Bernard des mers après le sauvetage des passagers de l’ « ANDREA DORIA » . Sa carrière se termine en 1959 en servant de décors au tournage du film Panique à bord.

DÉPART DE NEW-YORK POUR LE PAQUEBOT « ÎLE DE FRANCE » .

LE FILM

Des images rares de ces deux paquebots tournées par le même cinéaste amateur.

Cet article vous a plu ? Partagez-le ! 

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

À découvrir aussi :

Des objets des collections à découvrir au plus vite.

Caméras d'étrave :

Suivez en direct les webcams des plus beaux paquebots et profitez d’images exceptionnelles.

Ces articles pourraient aussi vous plaire

Nous utilisons les cookies afin de fournir les services et fonctionnalités proposés sur notre site et afin d’améliorer l’expérience de nos utilisateurs. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus