« COMMANDANT CHARCOT » , INSTALLATION PROCHAINE DES PODS DE PROPULSION .

« COMMANDANT CHARCOT » , INSTALLATION PROCHAINE DES PODS DE PROPULSION .

Cette installation retardée suite à la crise du COVID-19 devrait être faite dans les semaines qui viennent.

Le navire devrait quitter autour du 11 Juillet les chantiers de Vard en Norvège, et devrait arriver autour du 19 Juillet aux chantiers de l’Atlantique. Aidé de plusieurs remorqueurs pour remonter l’estuaire de la Loire, il sera accueilli dans la forme Joubert qui a vu naître les plus grands paquebots.

« COMMANDANT CHARCOT » image Chantiers Vard.

Le navire de haute exploration polaire propulsé au GNL long de 150 mètres doté de 135 cabines sera alors équipé de son moyen de propulsion: Deux pods construits par l’entreprise ABB qui l’attendent depuis le 6 Mars.

Futurs pods du « COMMANDANT CHARCOT » image Eiffage département Naval.

Ce chantier doit durer de deux petites semaines sera effectué par le département naval d’Eiffage Énergie Systèmes-Clemessy Services.

Futurs pods du « COMMANDANT CHARCOT » image Eiffage département Naval.

Peu de navires sont équipés de ce type de propulsion dont notamment le « QUEEN MARY 2 » construit à Saint Nazaire.

Le Paquebot « QUEEN MARY 2 » équipé de ses pods. Image Chantiers de l’ATLANTIQUE.

Les pods équipent également certains brise-glace et quelques bâtiments militaires dont le « MISTRAL ».

Les pods s’ils sont orientables permettent une diminution très importante des vibrations, et une maniabilité du navire encore plus grande : Absence de ligne d’arbre d’hélice, ainsi que de gouvernail. 

Ils permettent également une souplesse dans la vitesse du navire car les hélices ne sont pas dans le prolongement de la coque et ne subissent pas les remous qu’elle provoque. 

Les manœuvres au port sont également plus aisées.

Inconvénient majeur, en cas de panne ou d’avarie du moteur électrique, le navire doit être en cale sèche pour être réparé. Le passage pour permettre les visites du moteur étant limité et très étroit.

L’autre inconvénient est qu’en raison de leur Hauteur, ils augmentent également le tirant d’eau du navire.

On se rappellera d’un des premiers tour du monde du « QUEEN MARY 2 », suite à un banc de sable non indiqué et malgré la présence du pilote à bord, endommagea un de ses pods, ce qui remis en cause les escales de son tour du monde, la vitesse prévue ne pouvant plus être atteinte.

Une magnifique technologie pour un navire magnifique :

« LE COMMANDANT CHARCOT ».

Cet article vous a plu ? Partagez-le ! 

Share on facebook
Share on google
Share on twitter
Share on linkedin

À découvrir aussi :

Des objets des collections à découvrir au plus vite.

Caméras d'étrave :

Suivez en direct les webcams des plus beaux paquebots et profitez d’images exceptionnelles.

Ces articles pourraient aussi vous plaire

Nous utilisons les cookies afin de fournir les services et fonctionnalités proposés sur notre site et afin d’améliorer l’expérience de nos utilisateurs. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus